Butembo : Plus de 300 ménages des déplacés plaident pour une assistance du CPCD

La ville de Butembo ne cesse d’enregistrer un nombre important des déplacés venus du secteur Ruwenzori suite aux massacres perpétrés par les rebelles ougandais ADF. Aux dernières nouvelles, plusieurs familles de déplacés ont été répertoriés dans les quatre communes de la ville, parmi lesquelles plus de 300 ménages enregistrées dans la municipalité de Bulengera.

Ces déplacés vivent en général dans des maisons abandonnées, des marchés publics aussi d’autres sont hébergés dans des familles d’accueil. Vivants dans des conditions difficiles, ceux-ci plaident pour une assistance en vivres et non vivres de la part des personnes de bonne volonté.

Connaissant l’existence du Club des parlementaires congolais pour le développement CPCD, ces déplacés exhortent aux députés nationaux et les sénateurs membres de ce club à plaider pour leur cause auprès des autorités compétentes du pays et des organisations humanitaires pour leur prise en charge.

Très préoccupés par l’insécurité grandissante dans leurs milieux d’origine, ces déplacés demandent aux parlementaires congolais à faire pression auprès du gouvernement congolais pour un retour effectif de la paix et la sécurité dans les zones meurtries par des attaques sanglantes des rebelles ougandais, identifiés aux ADF.

« …Nous sommes en ville de Butembo, nous venons du secteur de Rwenzori. Notre situation est vraiment précaire. Nous n’avons pas à manger et nous passons des nuits dans les écoles, des maisons abandonnées, c’est vraiment un casse-tête pour nous. Nous demandons à nos parlementaires du CPCD de nous venir en aide et à dire aux autorités du pays à ramener la paix chez nous… », ont déclaré ces déplacés venus du territoire de Beni.

Il sied de signaler que le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni a été la cible des massacres des rebelles ougandais ADF. Dans le rapport récent des Nations-Unies, plus de 850 civils ont été tués en 2020 suite aux multiples incursions des ADF, situation qui a poussé la population à vider plusieurs villages du secteur Ruwenzori

Nehemy Mbusa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *