Butembo : Les équipes de la riposte contre Ebola rééditent les erreurs du passé

La localité de NGUBI située en 4 kilomètres de Masoya en groupement Mwenye a enregistré un premier cas d’Ebola après celui déclaré dans la bourgade de Masoya. La dame cultivatrice a rendu l’âme la journée de ce mercredi 10 février. Docteur Kahumba Boris, médecin traitant au centre de santé de référence de Masoya qui livre l’information à la rédaction de la Radio Upendo Kivu parle d’une co-patiente du premier cas ayant transité dans ce poste de santé NGUBI dans l’intervalle de la première semaine de février. 

Celle qui succède au cas numéro un déclaré aurait été admise entre le 25 janvier et le 2 février. La population locale, contestant toutes les déclarations jusque-là avancées et croient à une machination pour un objectif lucratif. Un deuxième cas dont les cérémonies funéraires n’ont pas été sécurisées, rapporte un habitant de Masoya. 

Ironie de la situation, à Masoya où nos rédacteurs se sont rendus ce mercredi, c’était le grand jour du marché public ouvert aux populations venues des entités voisines et de la grande agglomération de Butembo. Aucune disposition à prévenir les milieux périphériques de la maladie à virus Ebola.

De ce constat amère, on constate un écart de loin grand entre les propos des officiels et les pratiques préventives sur terrain pour étouffer la MVE.  Des erreurs pourtant largement fustigées lors de la dernière vague Ebola dans la zone.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *