Nord-Kivu : Mbenze YOTAMA propose un édit pour l’amélioration des vies dans des maisons carcérales

La problématique autour de l’encadrement des malades mentaux ainsi que le respect des droits humains en milieu social et carcéral fait l’objet de deux édits provinciaux en projets. Son initiateur, le député provincial Mbenze YOTAMA déplore la précarité de la vie dans les prisons au Nord-Kivu.

A plus de la rupture du stock alimentaire, de la non prise en charge des détenus malades, ce défenseur de droits de l’homme envisage l’implication du gouvernement provincial dans la vie de prisonniers. Par ailleurs, les personnes aux maladies mentales doivent vivre décemment.

Mbenze YOTAMA, député provincial du Nord-Kivu

Toutefois, ces édits doivent bénéficier de l’attention des autres élus pour entrer en vigueur. Dans d’autres chapitres, Mbenze YOTAMA exprime son regret suite au rejet du projet de réhabilitation du pont Biasa dans le budget de cette année. Selon lui, le gouvernement provincial s’est déclaré incapable de consacrer le budget dans les travaux de construction de ce pont dits trop couteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *