Territoire de Beni : L’intersyndicale des prestataires de soins demande l’implication du chef de l’État pour la restauration de la sécurité

oicha_1

les personnels soignants d’Oïcha se disent inquiets de l’insécurité grandissante qui vise aussi les structures sanitaires dans cette région, ils parlent d’une vingtaine des structures de la zone de santé d’Oïcha victimes depuis 2008 d’incendies, pillages, kidnapping et tuerie parmi les quelles, une dizaine non fonctionnelle, les autres encore sous menace.

Ils ont souligné le cas le plus recent au centre de santé Musuku ou un personnel soignant demeure introuvable depuis l’attaque du lundi dernier.

Au cours d’une assemblée extraordinaire ce Jeudi à Oïcha, à l’intention des responsables des structures sanitaires en place, les personnels soignants recommandent que leur collègue soit retrouvé vivant, la sécurisation des structures sanitaires et membres bénéficiaires, le remplacements du président territorial de sécurité et le commissaire supérieur de la police du territoire de Beni, au commandant des opérations Sokoka1 de fournir les explications claires et précises sur le déroulement des opérations contre l’ADF.

Ces personnels soignants demandent également l’implication personnelle du Chef de l’Etat par sa présence sur terrain dans la matérialisation de l’instauration de la sécurité dans la zone de santé d’Oïcha.

Activement, ils menacent de passer aux actions de grandes envergures si rien ne sera fait quant aux recommandations dans 72 heures, a fait savoir Nzemengo Mukongoya, porte parole des personnels soignants d’Oïcha au micro de notre permanent à Oïcha. écouter:

Victoire Bradeau Mbafumoja, Permanent RUK.Fm à Oïcha

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *