PORTRAIT SPORT : Après avoir mis fin à sa carrière prématurement, Jean-Louis envisage s’investir dans le « football management »

Ancien défenseur et capitaine de l’Association sportive Nyuki ; Jean-Louis Muyisa compte porter sa pierre à l’édifice du football congolais  à travers une carrière de manager qui l’intéressent depuis son jeune âge révèle -t-il du haut de ses 30 ans; licenciés en droit judiciaire à l’université officielle de Ruwenzori.

Le jeune fils de la ville de Butembo est né à l’hôpital de Kyondo, une commune rurale du territoire de Beni le 12 juillet 1990. Dans les rues de la ville commerciale, il imite ses grands frères biologiques qui jouaient  au football quand il atteint 13ans.

Jean-Louis Muyisa sera découvert par l’entraineur DILOLO de l’AC NZOY au championnat des écoles secondaires de Butembo en 2005, alors qu’il était dans l’amateurisme dans une équipe de l’institut Kambali ou il inspirait au poste de médiane.

En 2006, Jean-Louis Muyisa saisit l’opportunité de « Nzoy Ac » où il sera plus brillant et s’est vu être récompensé à la fin de sa première saison en division 1 de l’entente urbaine de football de Butembo, meilleur milieu de terrain du championnat par la corporation des journalistes sportifs de Butembo. Une année plus tard les sollicitations fusent de partout.

En 2007, alors que l’AC CAPACO et FC MWANGAZA accentuaient les tractations afin de s’offrir les services d’un si jeune talent de la ville de Butembo au côté de Beni, la même course a fait objet de débat entre Nyuki, Sokozaki et Butembo sport au niveau local. Jean-Louis a décidé de rejoindre Nyuki de Butembo pour sa nouvelle aventure où il sera initié à la défense par le feu entraineur DUPA.

En 2007-2009 Jean-Louis évoluera au coté de SAIDATE un titulaire indiscutable qui était capable de terminer toute une saison sans un simple carton jaune à partir de son système de dribler et de tacle au moment opportun. L’année suivante le patron de la défense SAIDATE perdra sa forme et Jean-Louis sera un point de contrôle de la charnière de Nyuki avec un jeune Prince de la famille de Ringo Ramazani. Jean-Louis remportera le trophée du championnat provincial du Nord-Kivu 2010 avant de se faire éliminer à Kisangani dans la nouvelle province de la TSHOPO aux préliminaires du championnat national de football de la RDC.

Son expérience et son savoir attire la confiance des entraineurs qui sont passés tour à tour à la tête du staff technique de l’As Nyuki de Butembo durant plus de huit ans. 2013-2014, le surnommé Aboutrika sera l’un des piliers de la défense au Nord-Kivu, l’une saison au cours de laquelle il a reçu plus de 200 invitations des équipes de l’Est en général et de la province du Nord-Kivu en particulier. Jean-Louis a décidé de poser ses valises au sein de la formation de l’AS Dauphin Noir de Goma pour une durée d’une année. L’année sera longue pour le bubolais et décida de résilier le contrat après avoir livré une moitié de la saison en ligue nationale de football pour revenir dans la ville commerciale de Butembo.

Après plus de 7 matchs disputés contre les grands cadors du football congolais, Jean-Louis Muyisa enregistrera son comeback sur Butembo afin de préparer le championnat provincial de la coupe du Congo la 53e  édition.

Tellement dans forme normale il écope son dernier carton rouge contre Tous solide Malekesa dans la phase préliminaire de la phase finale au stade du 15 octobre de la ville de Beni. Il avoue avoir craché sur le visage d’un avant-centre de Malekesa, l’entraineur avait brandi un double carton rouge contre les deux afin de laisser la défense de Nyuki tranquille qui se sentait menacée par l’attaquant Gayllord.

A peine Nyuki qualifié, il sera à son dernier voyage pour Kinshasa comme footballeur pour jouer la suite de la compétition .Nyuki sera éliminé en demi-finale par la formation du football club Saint Eloi-Lupopo sous un score de 1-3.

En 2015, Jean-Louis se décide de mettre fin à sa carrière trop jeune à l’âge de 25 ans alors qu’il comptait un an de plus dans la famille de Nyuki. Cinq  ans plus tard, Jean-Louis n’est toujours pas prêt de révéler à la presse les raisons de stopper prématurément sa carrière. Par contre il veut intégrer les équipes de recruteurs des clubs étrangers.

Lyriciste Fabrice a rencontré, echangé, rendu le portrait de Jean lui en voici les condensés  audio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *